OPIE-BENTHOS
Maison des Insectes
Chemin rural n°7 - BP30
78041 GUYANCOURT cedex

: 01 30 44 13 43
: 01 30 43 64 59
: benthos@insectes.org
Accueil > Éphémères > Le programme INVFMR
Le programme INVFMR
Historique
[ zoom ]

Les concepteurs de ce programme ont, depuis 1994, doté le programme d’inventaire des éphémères de France, baptisé invfmr, d’une structure permettant de répondre aux exigences d’une telle activité :

  • définition de l’aire géographique retenue, soit le territoire national métropolitain, avec à moyen terme une extension possible à l’ensemble du territoire national (départements et Collectivités d’Outre-mer).
  • recherche de partenaires : l’Office pour les insectes et leur environnement héberge le programme, au sein de son groupe de travail Opie-benthos.
  • inscription de ce programme, rendue officielle le 2 août 1996, sous le n° 106,auprès du Service du Patrimoine Naturel du Muséum National d’Histoire Naturelle, dans un souci d’harmonisation avec les inventaires nationaux et le respect des règles déontologiques qui s’attachent à la propriété des découvertes. La date-plancher des données enregistrées, a été fixée au 1er janvier 1994, année de lancement interne du programme. Ces données ne sont versées au bénéfice de l’inventaire que si les participants les transmettent en souscrivant au programme.
  • mise en place d’un comité scientifique et d’un réseau de spécialistes des éphémères de par le monde, participation à des colloques internationaux,…
  • constitution d’une base bibliographique informatisée, et d’une liste des espèces présentes pour la France à partir de l’important travail de dépouillement des données de la littérature sur le sujet  (Thomas & Masselot 1996).
  • recherche de fonds et de matériels, principalement acquis sur fonds propres des concepteurs et participants (cotisations, dons, participation bénévole,…).
Retour en haut de page
Un protocole
[ zoom ]

Le protocole utilisé a été élaboré par la commission de pilotage, il est commun à tous les inventaires et fournit les modalités pratiques de collecte et de transmission des échantillons ou des données. Il est diffusé à chaque participant et comprend des fiches d’observation jointes à la collecte, qui permettent de préciser certains paramètres éventuellement mesurés ou observés à la station (pH, température, granulométrie,…).

Une donnée correspond à la présence d’une espèce en un lieu précis à une date.

+ d'infos sur le protocole général.

Une fiche d'observation spécifique à INVFMR est disponible ici

Retour en haut de page
Un réseau d’observateurs
[ zoom ]

Ce programme s’appuie sur un large réseau de participants bénévoles volontaires, issus de tous les milieux concernés par la protection et la gestion des milieux aquatiques : entomologistes professionnels et amateurs, hydrobiologistes des Services de l’état et des collectivités territoriales, des bureaux d’études, de conservateurs ou de guides de parcs naturels régionaux, de réserves biologiques, de parcs nationaux, des associations de naturalistes, de pêcheurs, des sociétés savantes,…

304 personnes constituent ce large réseau (carte ci-contre), et réalisent des collectes d’éphémères dans tous les départements de la métropole, où 5374 stations ont ainsi été prospectées.

Liste des observateurs.

 

Retour en haut de page
Des prolongements vers d’autres programmes
[ zoom ]

Substrat artificiel

L’inventaire peut constituer un premier outil d’évaluation des problèmes de disparition ou de remplacement potentiel d’espèces. Cette procédure peut orienter des recherches plus approfondies sur ces cas de disparitions d’espèces et leurs causes éventuelles. Ce programme a notamment permis :

  • Des précisions sur le statut des espèces en regard de la systématique.
  • De nouvelles observations biologiques (cycle vital, période d’émergence, etc.) et écologiques.
  • Des programmes d’études universitaires en fournissant des sujets et des données dans le cadre de thèses, desu, maîtrises,… Certains se sont plus particulièrement orientés vers les problèmes d’évaluation de la qualité des milieux aquatiques, notamment en milieux stagnants.
  • La réalisation d’inventaires régionaux dans des zones totalement vierges de citations de présence d’éphémères, augmentant ainsi la connaissance de leur distribution sur le sol national.
  • L’élaboration d’une première liste d’espècesà caractère patrimonial pour la France.
  • La publication d’un atlas de distribution des éphémères dans notre pays.
Retour en haut de page
[ zoom ]

Connaître les cours d'eau pour mieux les protéger

Retour en haut de page
11/08/2017
Punaises aquatiques: un inventaire!
30/06/2017
Trichoptères: 488, 489, 490, ...
06/06/2017
éphémères, la 2500 ème citation nouvelle !
24/05/2017
Toujours plus de Trichoptères !
partenaires
 
/*