Leptoceridae
Famille des Leptoceridae
Retour en haut de page
Adicella filicornis (Pictet, 1834)
Retour en haut de page
Mâle adulte d'Adicella filicornis, non loin du Puy-de-Sancy (Massif Central)
Retour en haut de page
Adicella josephinae González & Otero, 1981
Retour en haut de page
Adicella reducta (MacLachlan, 1865)
Cette espèce colonise les sources, les suintements, les écoulements à très petit débit.
Retour en haut de page
Adicella reducta
Retour en haut de page
Athripsodes albifrons (Linnæus, 1758)
Retour en haut de page
Mâle d'Athripsodes albifrons, le bien nommé, que l'on peut observer parfois sur les grandes rivières, par milliers d'individus, au ras de l'eau, juste avant la nuit (bords de la Seine, dans la traversée du département de l'Aube, été 2011).
Retour en haut de page
Athripsodes aterrimus (Stephens, 1836)
Retour en haut de page
Adulte mâle d'Athripsodes aterrimus (Haute-Savoie, juillet 2011)
Retour en haut de page

Autre mâle adulte d'Athripsodes aterrimus des Ardennes (juin 2017) dont on remarquera la coloration nettement noire, différente de celle de l'individu de Haute-Savoie également présentée.

Retour en haut de page
Athripsodes bilineatus (Linnæus, 1758)
Retour en haut de page
Athripsodes braueri (Pictet, 1865)

Nous conservons ici le statut de cette espèce, après échanges avec deux spécialistes européens, bien que les spécimens examinés à ce jour s'écartent notablement de la description originale. La variabilité des espèces du groupe braueri devrait être étudiée, sur une base morphologique mais aussi au plan génétique.

Retour en haut de page
Athripsodes cinereus (Curtis, 1834)
Retour en haut de page
Mâle d'Athripsodes cinereus
Retour en haut de page
Athripsodes commutatus (Rostock, 1874)
Retour en haut de page
Athripsodes genei (Rambur, 1842)
Retour en haut de page
Athripsodes rieli (Navás, 1918)
Retour en haut de page
Homilia leucophaea (Rambur, 1842)
On rencontre cette espèce dans les grandes rivières de plaine et les grands fleuves.
Retour en haut de page
Adulte femelle d'Homilia leucophaea, des Ardennes (été 2012)
Retour en haut de page
Ceraclea albimacula (Rambur, 1842)
Retour en haut de page

Femelle adulte de Ceraclea albimacula des bords de l'Yonne (Seine-et-Marne, août 2015).

Retour en haut de page
Ceraclea annulicornis (Stephens, 1836)
Retour en haut de page
Ceraclea aurea (Pictet, 1834)
Retour en haut de page
Ceraclea dissimilis (Stephens, 1836)
Retour en haut de page
Femelle adulte de Ceraclea dissimilis des Ardennes
Retour en haut de page
Ceraclea fulva (Rambur, 1842)
Retour en haut de page
Ceraclea nigronervosa (Retzius, 1783)
Retour en haut de page

Mâle de Ceraclea nigronervosa des bords de l'Yonne (Marolles-sur-Seine); 3 mai 2015.

Retour en haut de page

Larve de Ceraclea nigronervosa de la rivière Meuse sur une éponge (nutrition?) -Ardennes, août 2015.

Retour en haut de page
Ceraclea ramburi Morse, 1975

La présence de cette espèce en France n'est due, à notre connaissance, qu'à la citation dans Limnofauna europaea (Botosaneanu & Malicky in Illies 1978) dans la zone biogéographique 13 (principalement les régions de plaines et de collines sous influence océanique) ; des mentions plus précises (département, commune?) nous restent inconnues.

Retour en haut de page
Ceraclea riparia (Albarda, 1874)
Cette espèce colonise principalement les grands fleuves et les grandes rivières de plaine.
Retour en haut de page

Mâle de Ceraclea riparia des Ardennes.

Retour en haut de page
Ceraclea senilis Burmeister, 1839
Retour en haut de page
Ceraclea sobradieli (Navás, 1917)
Retour en haut de page
Erotesis baltica MacLachlan, 1877
Retour en haut de page

Mâle adulte d'Erotesis baltica (Jura, juillet 2017).

Retour en haut de page
Leptocerus interruptus (Fabricius, 1775)
Les ruisseaux, les petites rivières, ainsi que des fossés, s'ils sont bien fournis en végétation aquatique, sont colonisés par cette espèce qui se montre peu fréquente.
Retour en haut de page
Adulte mâle de Leptocerus interruptus, d'un petit cours d'eau des Ardennes (juin 2011)
Retour en haut de page
Leptocerus lusitanicus (MacLachlan, 1884)

Comme la précédente, les milieux de vie de cette espèce restent plutôt liés aux ruisseaux et aux petites rivières.

Retour en haut de page
Leptocerus tineiformis Curtis, 1834
Retour en haut de page

Femelle adulte de Leptocerus tineiformis (bords de la Meuse dans le département du même nom, août 2013).

Retour en haut de page
Mystacides azureus (Linnæus,1761)
Retour en haut de page
Mystacides azureus
Retour en haut de page
Mystacides longicornis (Linnæus,1758 )
Retour en haut de page
Adulte mâle de Mystacides longicornis des bords du Lac de Bourdouze (Puy-de-Dôme)
Retour en haut de page
Mystacides niger (Linnæus,1758 )
Retour en haut de page
Oecetis furva (Rambur, 1842)
Retour en haut de page
Oecetis lacustris Pictet, 1834
Retour en haut de page

Mâle adulte d'Oecetis lacustris (département des Ardennes, juin 2017).

Retour en haut de page
Oecetis notata (Rambur, 1842 )
Cette espèce colonise principalement les grandes rivières, les fleuves dans leur parcours en plaine, mais aussi parfois des rivières de moindre calibre.
Retour en haut de page
Adulte d'Oecetis notata, de la Bar, dans le département des Ardennes (août 2013).
Retour en haut de page
Oecetis ochracea (Curtis, 1825)
Retour en haut de page
Oecetis struckii Klapálek, 1903
Retour en haut de page
Oecetis testacea (Curtis, 1834)
Retour en haut de page
Femelle adulte d'Oecetis testacea des Ardennes (Août 2013)
Retour en haut de page
Oecetis tripunctata (Fabricius, 1793)
Retour en haut de page
Adulte femelle d'Oecetis tripunctata, des bords de l'Allier (été 2011).
Retour en haut de page
Parasetodes respersellus ( Rambur, 1842)

Les chances de retrouver cette espèce, semblent être une prospection le long des grands fleuves.

Retour en haut de page
Setodes argentipunctellus Maclachlan, 1877
Retour en haut de page
Setodes punctatus (Fabricius, 1793)
Retour en haut de page
Adulte mâle de Setodes punctatus, des bords de l'Allier (été 2011). Remarquez la finesse de ses colorations...
Retour en haut de page
Setodes uranius Navás, 1916
Retour en haut de page
Setodes viridis (Fourcroy, 1785)
Retour en haut de page

Femelle de Setodes viridis de la rivière Aisne (département des Ardennes, juillet 2013).

Retour en haut de page
Triaenodes bicolor (Curtis, 1834 )

Cette espèce est plutôt présente dans des milieux calmes, densément végétalisés, comme les noues des cours d'eau par exemple.

Retour en haut de page

Mâle adulte de Triaenodes bicolor en forêt des Ardennes par un soir d'orage (Août 2013).

Retour en haut de page
Triaenodes canus Navás, 1933
Retour en haut de page
Triaenodes conspersus (Rambur, 1842 )
Retour en haut de page
Triaenodes ochreellus ochreellus Maclachlan, 1877
Cette espèce est à rechercher le long des grands fleuves.
Retour en haut de page

Mâle adulte de Triaenodes ochreellus ochreellus, espèce peu facile à photographier en raison de ses sorties au moment de la pénombre qui marque cet instant entre la fin du jour et le début de la nuit (bords de la Meuse, août 2013)

Retour en haut de page
Triaenodes simulans (Tjeder, 1929)
Retour en haut de page
Mâle de Triaenodes simulans, des bords de l'Aube dans le département du même nom (été 2011).
Retour en haut de page