Ptychopteridae
Qui sont-ils

Les Ptychopteridae constituent une très petite famille au sein de l'immense groupe des Diptères, qui compte près de 150 000 espèces décrites sur le globe (et très certainement au moins autant à décrire) dont plus 19 000 en Europe. Environ 85 espèces de Ptychopteridae sont décrites au niveau mondial, 14 sont recensées en Europe et seulement 7 en France.
Avec leurs longues pattes, leurs ailes tenues écartées au repos et leurs antennes fines et longues, Les Ptychoptera adultes ressemblent à des Tipules (famille des Tipulidae), mais s'en distinguent par quelques caractères, notamment dans la nervation alaire:

  • Présence d'une seule nervure anale (A1) au lieu de deux nervures anales A1 et A2 chez les Tipulomorpha.
  • Présence d'une vena spuria (fausse nervure non connectée aux nervures longitudinales) entre les nervures radiales et médianes (v. s.).
  • Présence d 'un repli de la membrane entre les nervures cubitales et anale (p).Classification:

Classification:
Ordre: Diptera
Sous-ordre: Nematocera
Infra-ordre: Ptychopteromorpha
Super-famille: Ptychopteroidea
Famille: Ptychopteridae (seule famille présente en Europe)
Genre: Ptychoptera (seul genre présent en France).

Retour en haut de page
Biologie

Les Ptychopteridae comptent parmi les familles de Diptères Nématocères à développement larvaire aquatique. Les larves se développent dans les dépôts de matière organique au fond des mares, étangs ou ruisseaux, se nourrissant de fines particules organiques, riches en micro-organismes. Elles possèdent un tube respiratoire postérieur. Il existe quatre stades larvaires, les trois premiers se succédant assez rapidement de l'éclosion de l'oeuf jusqu'à l'automne. La larve du stade IV vit plusieurs mois, de l'automne au printemps de l'année suivante.
La transformation de la larve en adulte passe par un stade pupal (pupe) qui a lieu au printemps ou en été. Il dure de 6 à 30 jours, variant notamment selon les conditions de température des sédiments. Les mâles émergent en général quelques jours avant les femelles, en début de période de vol.
Les imagos restent à proximité de l'habitat larvaire, passant la majorité de leur temps posés sur la végétation avoisinante. Ils vivent en général moins d'une semaine. Chaque imago peut s'accoupler plusieurs fois, les accouplements étant parfois très rapprochés (moins de 20 min). Les femelles peuvent s'accoupler quelques minutes après la mue imaginale, parfois alors même que leurs ailes ne sont pas complètement formées. La ponte suit l'accouplement de quelques heures, plusieurs centaines d'œufs pouvant être déposées par une seule femelle.
Les larves de Ptychopteridae constituent une part non négligeable de la biomasse des milieux aquatiques qu'ils colonisent, les densités pouvant atteindre plusieurs dizaines de milliers d'individus par m2. Moins de 10 % des larves accompliront leur cycle de développement complet jusqu'au stade adulte.

Retour en haut de page
Liste faunistique

En France, la famille des Ptychopteridae est constituée de 7 espèces rassemblées dans le genre Ptychoptera comprenant deux sous-genres. 
Quelques autres espèces sont recensées de l'Europe de l'Ouest, mais les stations connues les plus proches sont souvent situées loin des frontières de notre pays; par ailleurs, certains taxons présentent des caractéristiques biogéographiques ou écologiques qui rendent peu probable leur présence sur le territoire français. Cependant Ptychoptera (Paraptychopteradelmastroi Zwick & Stary, 2003, recensée dans le Nord de l'Italie (Piémont) paraît probable dans le Sud-Est de la France.


 Liste faunistique des Ptychopteridae de France (PDF 196Ko)
Retour en haut de page
Modalités de l'inventaire INVDp

L'objectif de cet inventaire (programme INVDp) est de rassembler les données sur l'ensemble des espèces de Diptères Ptychopteridae présentes en France métropolitaine afin de dresser un état des lieux de leur distribution nationale.
Tout entomologiste ou naturaliste peut participer à l'inventaire. Deux solutions sont possibles:

  1. Transmission d'une liste d'observations. Un fichier au format Excel peut être adressé au coordinateur de l'inventaire sur simple demande afin de synthétiser les données et faciliter le travail du coordinateur
  2. Envoi de spécimens collectés pour identification. La conservation se fait en alcool à 70 %. On prendra soin d'utiliser des tubes pas trop grands, adaptés à la taille et nombre des insectes transmis. L'insertion d'un petit coton juste au-dessous du bouchon permet, avant la fermeture du tube, d'éviter les bulles d'air souvent responsables de la détérioration des spécimens lors de la transmission par voie postale. L'ensemble des tubes est à adresser à l'un des deux coordinateurs scientifiques de cet inventaire:

Pierre TILLIER   8, rue d'Aire F - 95660 CHAMPAGNE-SUR-OISE    p.tillier.entomo@free.fr
ou
Clovis QUINDROIT   30, rue Georgette Boulestreau  F - 49000 ANGERS   clovis.quindroit@etud.univ-angers.fr

Pour toute donnée ou spécimen transmis, les informations minimales suivantes devront être fournies:

  • Localité: nom de la commune et département
  • Lieu-dit et/ou coordonnées géographiques
  • Date de collecte
  • Renseignements sur l'habitat
  • Nom du collecteur

Les données seront incluses dans une base de données Opie-benthos et serviront ainsi à dresser des cartes de distribution consultables sur ce site et mises à jour régulièrement.
Toute personne ou structure participant à cet inventaire sera citée.

Retour en haut de page
Détermination des espèces

Les diverses références des ouvrages nécessaires à la détermination des Ptychopteridae sont données ci-après dans un fichier au format pdf.


 Documents nécessaires à l´identification des Ptychopteridae (PDF 7Ko)
Retour en haut de page