Le programme INVMN

L'objectif de cet inventaire est de rassembler les données sur l'ensemble des espèces de Mégaloptères et de Névroptères à larves aquatiques présentes en France métropolitaine afin de dresser un état des lieux de leur répartition.

Retour en haut de page
Détermination des espèces

Les 11 espèces concernées par cet inventaire appartiennent à 4 familles, représentées chacune par un seul genre.

Sialidae : 3 espèces
Imagos : une identification rigoureuse nécessite l’examen des terminalia mâle et femelle. Toute identification sur de simples caractères de nervation (anciennes clés d’identification) est à exclure.
Larves : identification possible par examen de la capsule céphalique.

Nevrorthidae : 1 espèce
Imagos : genre monospécifique, donc identification aisée. Attention à la confusion avec certains Hemerobidae à ailes hyalines.
Larves : l’identification des larves ne pose aucun problème, celles-ci ayant un habitus unique.

Osmylidae: 1 espèce
Imagos:de par sa grande taille et ses ailes très tachetées, l’identification d’Osmylus fulvicephalus ne pose aucun problème. Ainsi, le prélèvement des spécimens n’est pas nécessaire et une observation, accompagnée ou non de photographies, est suffisante.
Larves : l’identification des larves ne pose aucun problème, celles-ci ayant un habitus unique.

Sisyridae : 6 espèces
Imagos : identification aisée sur la base de caractères simples (examen des ailes, des antennes et de la tête). Pour les espèces à répartition limitée, une confirmation des identifications par examen des genitalia est fortement souhaitable.
Larves : identification délicate, nécessitant l’examen sous binoculaire ou microscope de caractères ténus. Les larves de certaines espèces n’ont pas encore été décrites. 

L’ensemble des documents utiles pour l’identification des espèces est listé dans le document ci-dessous.


 Ouvrages, publications concernant la détermination des espèces (PDF 9Ko)
Retour en haut de page
Comment participer

Tout entomologiste ou naturaliste peut participer à l’inventaire. Deux solutions sont possibles :

  1. Transmission d’une liste d’observations. Un fichier au format Excel peut être envoyé sur simple demande de l'observateur afin de synthétiser ses données et faciliter le travail du coordonnateur.
     
  2. Envoi de spécimens collectés pour identification. La conservation se fait en alcool (70 %). On prendra soin d’utiliser des tubes de taille adaptée (donc pas trop grands). Juste avant la fermeture du tube, l'insertion d’un petit coton placé dans l'alcool permet d’éviter la formation d'une bulle d'air sous le bouchon, les mouvements des spécimens, et ainsi leur détérioration durant leur transport par voie postale. L’ensemble des tubes est à envoyer au coordonnateur (adresse ci-dessous).

Pour toute donnée ou spécimen transmis, les informations minimum suivantes devront être fournies :
- Localité : nom de la commune et son département
- Lieu-dit et/ou coordonnées géographiques
- Date : date de collecte
- Renseignements sur l’habitat
- Nom du collecteur

L’ensemble des données transmises sera inclus dans une base de données Opie-benthos et servira à l’établissement de cartes de répartition et de listes départementales consultables sur le site et mises à jour régulièrement.Toute personne ou structure participant à l’inventaire sera citée.

Coordonnateur scientifique :
Pierre TILLIER
8, rue d’Aire
F-95660 Champagne-sur-Oise
p.tillier.entomo@free.fr

Retour en haut de page