T9. Lacs, étangs, gravières,...
Lacs d'altitude
Ces lacs sont de plusieurs types, naturels ou liés à l'édification de barrages. Le type de substrat, la végétation aquatique, l'exposition, jouent un rôle primordial pour le peuplement de ces milieux  par les insectes aquatiques. Comme ici, dans les Alpes, ce laquet colonisé par les Sparganium. C'est un support possible pour l'éphémère Cloeon simile.
Retour en haut de page

Les lacs d'altitude peuvent abriter divers insectes des groupes EPT, dont l'éphémère Siphlonurus lacustris, notamment dans les parties colonisées par la végétation, avec une faible épaisseur d'eau, ce qui correspond genéralement  soit à l'arrivée de petits ruisseaux tributaires, soit au ruisseau jouant le rôle d'émissaire. Le petit Caenis horaria, selon l'exposition au soleil, est également possible, souvent incrusté dans les anfractuosités des pierres qui parsèment le film d'eau peu épais près des rives. C'est le cas dans les Pyrénées.

Retour en haut de page
Les laquets, nichés au creux des parois, souvent avec une végétation de linaigrette en bordure, parfois de Sparganium peuvent être colonisés par l'éphémère Siphlonurus lacustris.
Retour en haut de page
Ces laquets peuvent être temporaires, mais la faune s'y adapte et l'on peut trouver les Trichoptères Limnephilus bipunctatus, L. centralis, le Plécoptère Nemoura cinerea. L'éphémère Siphlonurus lacustris peut être également présent, selon la période d'assec.
Retour en haut de page
Gravières
Les gravières sont des plans d'eau dont l'origine est humaine, résultant généralement de l'exploitation de granulats faisant remonter la nappe phréatique. Selon leur ancienneté, la colonisation par la végétation aquatique, les communautés d'insectes aquatiques seront différentes. Le plus souvent on y trouve les éphémères Cloeon dipterum, C. simile, Caenis horaria, C. robusta, parfois Ephemera glaucops, voire E. lineata, ou même Thraulus bellus dont les larves peuvent s'insinuer profondément entre les éléments du substrat.
Retour en haut de page