T4. Ruisseaux et torrents amont
Ruisseau forestier, à courant rapide
Ce type de cours d'eau est très répandu dans notre pays. Le substrat est souvent constitué de sables, de graviers, et de pierres ou de blocs épars. Des débris végétaux s'installent dans les zones calmes: branches mortes, amas de feuilles ou de brindilles. C'est un milieu typique pour les éphémères de la famille des Leptophlebiidae: Habroleptoides confusa, Paraleptophlebia submarginata, Habrophlebia lauta. Ils y seront associés à des espèces par ailleurs communes: Baetis rhodani, B. vernus, Ephemera danica (dans les sables derrière les grosses pierres ou les bordures), Serratella ignita,... Rhithrogena picteti y est également possible. Pour les Plécoptères, des espèces des genres Leuctra ou Nemoura sont fréquentes. Concernant les Trichoptères, les genres Philopotamus, Silo, Rhyacophila (par exemple R. munda), Micrasema, Hydropsyche,   sont généralement représentés, avec Odontocerum albicorne, Polycentropus flavomaculatus, Drusus annulatus, Agapetus fuscipes,...
Retour en haut de page
Même type de cours d'eau, mais sans blocs émergeants, les ruisseaux de collines ou de plaines à courant rapide sur substrat de cailloux et de graviers sont très répandus dans une grande moitié Nord de notre pays. Ils sont généralement colonisés par des mousses aquatiques, la renoncule ou la callitriche, et présentent une bonne communauté d'éphémères: Baetis rhodani, B. vernus, Alainites muticus, Nigrobaetis niger, Serratella ignita, Habroleptoides confusa, Paraleptophlebia submarginata, Habrophlebia lauta, voire Ephemera danica; des Heptageniidae y sont très possibles comme Rhithrogena semicolorata, R. picteti, Ecdyonurus venosus, Heptagenia sulphurea,... Les Trichoptères sont les mêmes que pour le milieu précédent.
Retour en haut de page
Ruisseaux d'altitude

Comme les torrents, les ruisseaux d'altitude sont très variés, à l'image des paysages qu'ils dessinent. Comme ici sur un plateau du Massif Central, dans un milieu ouvert de prairie humide ou de lande tourbeuse, la ripisylve étant clairsemée. Les Plécoptères y sont très présents, avec un fort cortège d'espèces: Protonemura vercingetorix, P. risi, Leuctra flavomaculata, L. digitata, L. castillana, L. aurita, L. pseudocingulata, L. prima, L. pseudosignifera, Capnia vidua collarti, Isoperla ambigua, I. oxylepis, Siphonoperla torrentium, Nemoura erratica, Brachyptera seticornis,... y côtoient des éphémères dont Baetis alpinus.

Retour en haut de page
Dans les Alpes, de nombreux torrents naissent de petits ruisseaux d'altitude, peu profonds, au niveau des replats du relief, la pente restant assez uniforme. Le substrat est avant tout minéral et constitué, selon les roches en place, de pierres et cailloux, de graviers.Les espèces capables de coloniser ce type de milieu, se placent dans les interstices du substrat et sont capables de s'y accrocher fortement lorsque le débit est soutenu à fort. Pour les éphémères, il s'agira de Rhithrogena loyolaea, Baetis alpinus, voire B. melanonyx selon l'altitude, Epeorus alpicola, Ecdyonurus parahelveticus, E. picteti, E. helveticus, E. zelleri, Alainites muticus,...
Retour en haut de page
Dans les Pyrénées, ces ruisseaux d'altitude, abritent une faune du même type, mais avec des espèces plus remarquables pour ce massif. C'est le cas de l'éphémère Ecdyonurus forcipula, que l'on pourra trouver en accompagnement de Baetis alpinus, Rhithrogena loyolaea et même Alainites muticus selon l'exposition, ou du Plécoptère Arcynopteryx compacta. Le Trichoptère Thremma gallicum est aussi remarquable.
Retour en haut de page

En zone méditerranéenne, ces ruisseaux connaissent des variations de débit, l'humidité étant conservée par le régime des pluies et la couverture végétale. Ce site peut accueillir le Trichoptère Calamoceras marsupus.

Retour en haut de page
Petit ru forestier, à débit faible

Ces petits ruisseaux, généralement en tête de bassin ou affluents de ruisseaux ou d'étangs, connaissent généralement un débit faible, même si des variations saisonnières sont fréquentes. Ils sont peu colonisés par la végétation aquatique. C'est un milieu pour l'éphémère Siphlonurus aestivalis, ou le Plécoptère Capnia bifrons, ainsi que des Trichoptères du genre Stenophylax.

Retour en haut de page