T10. Mares, fossés, rigoles,...
Mare de prairie humide

Ces mares sont souvent  utilisées comme abreuvoir pour les troupeaux de bovins. La végétation peut être constituée, selon les régions, de renoncules aquatiques, de glycérie et de joncs. Si le piétinement par le cheptel n'est pas trop important (une clôture peut d'ailleurs limiter l'accès d' une partie de la mare), on peut y rencontrer des Trichoptères tels Limnephilus centralis, L. auricula, L. vittatus, le Plécoptère Nemoura cinerea et bien sûr Cloeon dipterum pour ce qui concerne les éphémères.

Retour en haut de page
Mare de lande tourbeuse
La communauté des Trichoptères est très diversifiée sur ce type de milieu, notamment pour les Limnephilidae, comme Limnephilus luridus (ici dans le Finistère), que ces mares soient franchement tourbeuses ou alcalines, surtout si la diversité en végétaux est elle-même grande, les larves pouvant se loger dans le tissu racinaire. Un fort cortège d'espèces est donc possible, parmi lesquelles les plus remarquables sont: Oxyethira falcata, Orthotrichia tragetti, Agrypnia pagetana, A. varia, Cyrnus flavidus, Grammotaulius nitidus, Holocentropus picicornis, H. stagnalis, Molanna angustata, Oecetis testacea, Triaenodes bicolor, Trichostegia minor, Phryganea grandis.
Elles peuvent y rejoindre des espèces dont la valence écologique est plus large, notamment: Agraylea multipunctata, A. sexmaculata, Athripsodes cinereus, Ceraclea dissimilis, C. fulva, Cyrnus crenaticornis, Ecnomus tenellusHydroptila sparsa, H. vectis, Ithytrichia lamellaris, Lepidostoma basale, Leptocerus tineiformis, Limnephilus flavicornis, L. incisus, L. lunatus, Mystacides azureus, M. longicornis, Oecetis furva, O. lacustris, O. ochracea, Orthotrichia costalis, Oxyethira flavicornis, Tinodes waeneri.
Retour en haut de page
Mare tourbeuse en milieu boisé
Pour les régions de plaine (ici dans le département de la Sarthe), ce type de mare est un milieu pour les gros Trichoptères de la famille des Limnephilidae (genre Stenophylax par exemple) comme Limnephilus centralis, L. sparsus, Grammotaulius nigropunctatus, Trichostegia minor, Agrypnia varia et, beaucoup plus rare, Hagenella clathrata. Les Plécoptères sont représentés par Nemoura cinerea et Nemurella pictetii.
Retour en haut de page
Mare en zone littorale (dunes)

Ces mares en milieu dunaire sont colonisées par des Trichoptères de la famille des Limnephilidae, notamment Limnephilus affinis. On peut y rencontrer également Cloeon dipterum (éphémère).

Retour en haut de page
Zone humide tourbeuse d'altitude
Les plateaux d'altitude, au niveau des sources, offrent souvent ce type de milieu, que la linaigrette peut coloniser. Parmi les insectes aquatiques, on peut trouver, selon l'exposition, des éphémères comme Cloeon simile et chez les Trichoptères, Limnephilus coenosus, L. sparsus, L. hirsutus, Oligotricha striata.
Retour en haut de page
Mare en bordure de cours d'eau

Ces mares, généralement dans des prairies humides en bordure de ruisseaux, peuvent être occupées par la glycérie aquatique. C'est un milieu type pour les éphémères tels que Leptophlebia marginata, ou encore Siphlonurus aestivalis. Ces mares ont tendance à s'assécher en été. L'environnement boisé (saulaie, aulnaie) favorise l'accumulation de feuilles mortes qui permet, selon la région, au Trichoptère Glyphotaelius pellucidus de construire son fourreau remarquable. D'autres espèces y sont possibles, à savoir parmi les plus caractéristiques Grammotaulius nigropunctatus, Trichostegia minor, Limnephilus auricula.

Retour en haut de page
Lavoirs
Les lavoirs, constructions humaines dont la fonction première est devenue obsolète, restent tout de même dans le paysage des villages, parfois avec un rôle ornemental. Ces sites sont colonisés par les insectes aquatiques qui peuvent y trouver, sauf accident lié à l'alimentation en eau, un milieu favorable. C'est le cas généralement pour certaines espèces très plastiques comme les éphémères Cloeon dipterum, voire Habrophlebia lauta.
Retour en haut de page
Lavagnes

Ces sites (connus également sous le nom de lavognes), dépressions argileuses des Causses (les dolines), recueillent l'eau de pluie dans un paysage karstique. Des aménagements humains permettent de consolider ces dépressions pour l'alimentation en eau du bétail (brebis), le fond étant tapissé de couches de pierres locales (les lauzes) jointes par de l'argile. La profondeur peut atteindre plusieurs mètres. D'autres sont totalement artificiels. Certaines espèces d'insectes aquatiques peuvent coloniser ces milieux (Cloeon dipterum,...)

Retour en haut de page
Fossés de bord de route
Les fossés des bords de route sont des milieux soumis à l'artificialisation, liée aux travaux d'entretien plus ou moins lourds qu'ils subissent. Généralement, ils sont périodiquement curés à l'aide d'engins (pelle mécanique, "haveuse",...), induisant un fort impact sur la faune aquatique qu'ils abritent. D''autant plus que la pollution chimique par le lessivage de la chaussée lors des épisodes pluviaux (produits pétroliers, métaux lourds,...) ou le traitement des talus aux herbicides, est souvent importante. De temps à autre, ils peuvent tout de même être colonisés par des espèces qui profitent des périodes où ils sont en eau, de l'automne au printemps, pour accomplir leur cycle vital. C'est le cas du rare éphémère Metreletus balcanicus, qui colonise d'ordinaire les ruisseaux forestier à caractère temporaire, mais aussi des fossés de drainage, ou des bords de route, comme ici dans les Ardennes.
Retour en haut de page
Fossé de plaines alluviales
Ce type de fossés est souvent lié aux plaines inondables, dont ils constituent les vestiges printaniers et estivaux en restant en eau après les crues hivernales. Dans un environnement de prairie extensive, comme c'est parfois le cas à l'aval des grandes rivières et des fleuves, ils sont bien végétalisés, bordés de phragmites et de saules, d'iris. L'eau s'y écoule très lentement et peut y rester assez fraîche, en relation avec la nappe sous-jacente. Les éphémères Cloeon dipterum et du genre Caenis, voire Siphlonurus aestivalis sont des hôtes potentiels de ces fossés, ainsi que des Trichoptères du genre Limnephilus.
Retour en haut de page